DINSHEIM SUR BRUCHE

67098_1_photo3_g

Chapelle Notre Dame

Construite au XVIIe siècle.

Ce petit sanctuaire construit vers  1770  aurait été édifié en remerciement suite à une heureuse délivrance lors de la naissance d’un enfant. Il était fréquenté par les femmes enceintes. On y venait aussi pour guérir de la teigne et de la gale.

218001154_1

Eglise Saints- Simon et Jude

dinsheim-sur-bruche

Mairie

3ff1243f-0be9-4a7f-a090-db46b21ad37e

Notre Dame du Schiebenberg

Statue de la Vierge à l’Enfant érigée en 1875.

…En regagnant leur garnison à Mutzig, ils (les prussiens) rencontrent l’abbé Reibel, curé du village voisin de Dinsheim, qui vient de participer à l’évasion des aéronautes et rejoint son presbytère. La patrouille l’interpelle, l’interroge et le fouille. On découvre sur lui des journaux qui lui ont été donnés par les officiers français. Les interrogatoires sont vains : L’abbé garde un silence obstiné et les prussiens finissent par le libérer. Mais sa liberté est précaire. Les prussiens reviennent fouiller Heiligenberg les jours suivants.

Le vendredi après-midi à quinze heures comme à l’accoutumée, les cloches de Dinsheim sonnent dans la vallée. Au même moment, les francs-tireurs alsaciens déclenchent une fusillade sur les collines. Les prussiens interprètent la sonnerie des cloches comme un signal et arrêtent le curé, le maire et le sacristain de Dinsheim. Ils sont menacés d’exécution par les armes. Le danger est réel : les captifs s’en remettent à la volonté divine et font un voeu, s’ils recouvrent la liberté. En 1875, une statue pieuse érigée au Schiebenberg, matérialisera leur fidélité.

[L’atterrissage du ballon “Le Montgolfier” le 25 octobre 1870 à HEILIGENBERG (67)]